5 conseils pour éviter les erreurs de débutants quand on devient vegan

5 conseils pour eviter les erreurs de debutants quand on devient vegan

Je parcours les discussions dans facebook, dans les forums, les autres blogs et j’y vois des erreurs assez importantes quand il s’agit de changer son mode de vie, et en particulier son alimentation. Je fais encore quelques erreurs mais dans l’ensemble je suis plus informé et plus vigilant, sachant que je pratique une activité sportive régulièrement. Alors j’ai décidé de lister 5 conseils pour éviter les erreurs de débutants.

1. Eviter de passer du tout au tout

C’est un peu l’effet 1er de l’An. On prend la décision sous le coup de l’émotion. Ca se passe généralement après avoir visionné quelques vidéos atroces sur l’élevage et les abattoirs, ou après une prise de conscience sur les dérives industrielles qui ont fait de la terre un enfer pour les animaux.

La première erreur, c’est de décider du jour au lendemain de ne plus manger de produits d’origine animale. Ca va être violent pour votre corps qui va avoir du mal à s’adapter, et vous allez très vite le sentir. Et il y a de grandes chances que vous vous sentiez perdu.

Il y a une phase d’information qui est très importante et qui ne faut surtout pas zapper. C’est cette phase où l’on apprend nos besoins nutritionnels. Ca devrait être un passage obligatoire pour tout le monde, pour les véganes comme pour les  omnivores.

Je n’aime pas entendre certains véganes dirent que ça ne sert à rien d’être végétarien et qu’on est vegan ou rien. C’est une phase très importante, au contraire et ça demande un certain courage. Car il faut savoir que l’on sort de notre “confort” et qu’on arrête d’un coup de faire comme tout le monde, et c’est le plus important au début.

Informez vous et allez-y progressivement.

2. Inutile de vous ruer sur les protéines

On nous bassine depuis l’école que les protéines, c’est la viande, le poisson, les oeufs…et ça continue avec les nutritionnistes à 2 balles sur les plateaux TV, attention aux protéines, les carences !!!!

Pas de panique ! C’est une erreur que j’ai faite, d’ailleurs je me gavai d’œufs quand je suis devenu végétarien. Ca fait 5 mois que je n’en ai pas mangé, je ne me porte pas plus mal.

Il faut savoir que des protéines, il y en a partout !!! Tous les végétaux contiennent des protéines.

On parle souvent de la rareté des protéines complètes dans la nourriture végétale, c’est une connerie. Si vous mangez des bananes, du quinoa, du soja, du sarrasin par exemple, vous avez déjà tous les acides aminés essentiels.

Sinon, il n’est pas indispensable de faire des combinaisons (ex: riz lentilles) au cours d’un repas pour avoir des protéines complètes mais on peut réguler sur toutes une journée.

Goutez au tofu lacto-fermenté !!!

3. Partez à la découverte de nouveaux aliments

Quand on mange de la viande, on se préoccupe très peu des légumes. Nos assiettes ressemblent beaucoup à: poulet-frites, steak-frites, dinde-haricots verts, steak-haricots verts… Ca tourne en rond.

partez a la decouverte de nouveaux aliments

Quand on se focalise beaucoup plus sur les légumes, les fruits, les céréales, les oléagineux, ont fait de très belles découvertes pour varier notre alimentation.

Allez vous balader dans un marché, dans un magasin bio.

4. Avoir des collations sur soi

Les steaks frites, ça tient bien au corps, mais ça bouffe toute notre énergie. En mangeant des végétaux, vous aurez moins ces mauvaises sensations de fin de repas. Mais comme vous allez digérer plus vite, il sera bon de prendre pour habitude d’avoir toujours sur soi une collation style banane, noix de cajou, un carré de chocolat, une boisson peu sucrée… car il n’est pas rare d’avoir un petit creux en milieu d’après-midi.

5. Se faire plaisir

Alimentation végétalienne ne veut pas dire alimentation restrictive. Choisissez des aliments que vous aimez. Si vous avez lu que les noix sont bonnes pour la santé mais que vous avez horreur des noix, n’en mangez pas.

devenir vegan

Quand vous démarrez, ne soyez pas trop dur avec vous-même car ça va conduire à détester votre nouveau mode de vie. Si un jour vous allez au restaurant et qu’une pizza au fromage vous fait envie, commandez là.

Une fois que vous aurez bien apprivoisé votre changement d’alimentation, ce genre de tentation va se raréfier.

J’espère que ces conseils vous seront utiles, et surtout réduire l’appréhension de devenir vegan.

Si c’est le cas, je vous encourage à partager cet article, car cela pourrait servir à beaucoup d’autres personnes.

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 27
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *