Chronique de “EAT” de Gilles Lartigot

chronique de eat de gilles lartigot

Si il y a bien un livre qui a changé ma vie, c’est “EAT” de Gilles Lartigot et c’est le jour de la sortie de “EAT 2” que je fais un bref rappel avec la chronique du 1 !

Chroniques d’un fauve dans la jungle alimentaire

En voilà un titre qui en jette ! Une couverture magnifique et sombre représentant Gilles Lartigot, l’auteur avec une lame de couteau qui me semble bien aiguisé, comme les propos tenus dans ce putain de bouquin.

Esthétiquement, c’est du joli travail. On y trouve beaucoup de photos souvent choquantes, en noir et blanc, ce qui renforce l’ambiance sombre du livre. Quelques citations sont isolées sur fond noir, des citations pour la plupart provenant de musiciens de rock, hard et metal, mon monde, j’adore !

Le gros point fort du livre est sa facilité à lire. On alterne photos, citations, interviews, conseils, anecdotes,… le rythme s’en trouve allégé et il n’y a aucun passage lourd comme souvent dans les pavés dédiés à l’alimentation. Je ne vous le cache pas, les amateurs de musique hard rock et metal apprécieront d’autant plus les références au milieu musical.

Une aventure piégée

On se laisse emporter dans le récit mais avis aux âmes sensibles, ce livre va vous emmener vers des sentiers sanglants surtout quand ça parle de l’élevage et l’abattage. A ce propos, l’interview de Jean Luc Daub (auteur du livre “ces bêtes qu’on abats”) revient sur ses 15 années d’enquête sur les abattoirs qui font froid dans le dos. J’ai lu son livre, ça a été une expérience assez traumatisante bien que nécessaire pour avoir un témoignage d’une vérité bien trop cachée jusqu’à maintenant.

On y va de révélations en révélations à un point où on se dit: “mais c’est quoi ce bordel, on nous empoisonne!” Les marchés à bestiaux, l’abattage en pleine conscience, les pesticides, les perturbateurs endocriniens, OGM,…le constat est à couper le souffle. C’est un peu l’effet ressenti en lisant ce livre. On en vient presque à ressentir de la colère.

Amis omnivores, je vous préviens, ça va être dur de croquer dans un steak de boeuf après ça.

Rock’n’roll et végétarisme

C’est ce qui m’a attiré dans ce livre, ce penchant pour la musique qui fait du bruit. On y trouve des interviews et citations de musiciens de Heavy Metal, et pas des moindres, Devin Townsend, Richard Fortus (Guns n’Roses), Vincent Cavanagh (Anathema), Ryan Roxie (Alice Cooper),…et de nombreux autres.

Gilles Lartigot adore ce style de musique et ne s’en cache pas, c’est un pari osé de lier alimentation saine avec du Metal mais c’est réussi car ça apporte beaucoup de force et de rébellion aux propos.

Et oui, sexe drogue et rock’n’roll, c’est une façade, beaucoup de metalleux prennent soin de leur santé en choisissant soigneusement leur alimentation. Bon et puis une bière de temps en temps…

On s’interroge beaucoup

Gilles Lartigot veut amener le lecteur à s’interroger sur l’alimentation en général. Il expose des faits, des chiffres, même des émotions pour nous faire prendre conscience que l’humanité court vers son auto-destruction. Il est urgent de changer nos habitudes de consommation.

Le livre n’est pas écrit comme une propagande, l’auteur explique clairement que le but est de nous amener des informations précises, objectives et surtout libre de toute influence lobbystes, afin de nous faire notre propre avis.

On souffle un peu (juste un peu)

Si vous survivez aux révélations chocs, vous découvrirez des moments un peu plus léger où ça parle aliments et cuisine. D’ailleurs, l’auteur nous partage quelques recettes gourmandes (et végétariennes bien sûr) à la fin du livre.

Et on termine avec une note d’optimisme qui apporte un soulagement tout en évitant soigneusement de culpabiliser le lecteur. Gilles Lartigot explique notamment sa vision sur la défense de ses valeurs qui ne doivent pas être imposées (n’est ce pas les vegans “extremistes”) mais plutôt expliquées afin que les autres comprennent notre démarche.

Ce que ce livre va changer pour vous

Ce livre m’a fait prendre conscience de ce que j’avais dans l’assiette. Je mangeais de la viande, j’en avais oublié que c’était des animaux. Je consommai de la junk food sans savoir que les saveurs sont artificielles. Je mangeais des fruits et légumes de supermarché sans savoir qu’ils sont toxiques. On est bercé dans un leurre, on nous fait croire que tout est beau alors que l’envers du décor est à vomir.

Ce livre est puissant, il vous donnera une grande motivation pour changer votre alimentation. La vérité est parfois dure à regarder en face mais au final, est ce que vous voulez continuer à vivre dans l’ignorance?

EAT 2 sort aujourd’hui, c’est un livre que j’attendais avec impatience, j’en ferai aussi une chronique très prochainement. Vous pouvez  commander EAT2 ici.

Si vous avez aimé cette chronique, faites le moi savoir en commentaire, merci

Je touche une petite commission si vous passez par les liens Amazon que j’ai inclus dans l’article, cela m’aide à entretenir ce blog, merci si vous le faites.

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 10
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *