Les vegans: ces nouveaux punks

vegan ces nouveaux punks

Le mouvement “vegan” prend de l’ampleur bien qu’il reste minoritaire. Etre vegan c’est refuser l’exploitation animale mais pas seulement, c’est aussi lutter contre l’industrialisation qui a fait des animaux des objets de consommations. On peut faire le parallèle avec l’anarchisme qui prône une société sans domination et sans exploitation.

Une lutte minoritaire

Les grands changements dans ce monde sont toujours venus de mouvements minoritaires. Il est difficile dans chaque combat que l’on croit juste, de s’apercevoir qu’il est incompris de la majorité.

L’humain n’aime pas le changement mais adore la conformité, ça lui donne des repères. Il aime qu’on lui dise ce qui est bien et mal, et ça les médias l’ont compris pour manipuler nos petits cerveaux.

Les institutions sont gangrénés

On ne vous le dira jamais clairement mais votre gouvernement a les mains liés. Tel une grande mafia, les lobbyistes sont ultra présents au sein des décisions prises puisque responsable d’une grosse parti du financement.

Un très bon exemple, l’autorisation du glyphosate. Tout le monde sait que cette saloperie est toxique, qu’elle nous empoisonne jusqu’à en crever mais elle est autorisé. Ca s’est réglé à grand coup de billets dans la gueule pour signer l’autorisation.

Tiens, à l’heure où j’écris ces lignes, j’apprends que les additifs phosphatés ( ils augmentent le risque de maladies cardio vasculaire, respiratoires, rénales…) ont été autorisé dans la viande de kebab par le parlement européen. Bon appétit les viandards !!!

Il y a de nombreux exemples comme celui là qui font que je n’ai plus confiance en mon gouvernement. Notre santé, ils n’en ont rien à foutre.

On ne vote plus avec un bulletin

“Si voter changeait les choses, il y a longtemps que ce serait interdit” Coluche

Le bulletin de vote n’est qu’une illusion. On nous donne l’impression qu’on a le choix alors que les cartes sont déjà distribués avant qu’on ne se rende compte qu’on s’est bien fait avoir.

Le candidat se dit toujours proche du peuple quand il est en meeting filmé pour tf1, mais quand l’élection est terminé, on se rend compte que c’est le pantin des grosses organisations peu scrupuleuses.

C’est une grande mascarade !

On vote avec notre consommation

“Quand on pense qu’il suffirait que les gens n’achètent plus pour que ça ne se vende pas” Coluche

Aujourd’hui, notre pouvoir c’est notre consommation et beaucoup ne l’ont pas compris. Ces derniers répondent souvent: “un de plus, un de moins, qu’est ce que ça change” Qu’est ce que c’est con comme réaction.

les vegans ces nouveaux punks

Monsanto a fait son business qu’avec des mensonges que les gens ont bien voulu croire. Aujourd’hui, on le sait que c’est de la saloperie et pourtant une grosse part de la population continue de bouffer les merdes que nous vendent Monsanto.

Pourquoi on voit encore des tomates en hiver? Vous savez les tomates sans goût cultivés sous serres en Espagne et au Maroc et aspergées de drogues à longueur de journée pour arriver dans nos supermarché, aussi toxique qu’un verre d’eau de javel.

Réponse: parce que des cons en achètent !

Refuser d’acheter de la viande, des produits laitiers, du poisson, c’est refuser de donner du pognon à ceux qui exploitent ces pauvres animaux. Et ça marche, aujourd’hui Herta, Aoste, Mcdo,…nous vendent des produits pour les végétariens.

Si vous ne deviez retenir qu’une seule chose de cet article, c’est que notre consommation influence le monde en bien ou en mal, à vous de choisir ce que vous voulez de mieux pour vous, vos enfants et nos amis!

Un autre très bon exemple, l’huile palme. On a commencé à la rejeter de notre conso, résultat: les industriels se vantent désormais de l’avoir banni de leurs produits.

Si vous aviez voter pour un mec pour qu’il fasse voter son interdiction, vous pouviez attendre longtemps.

Véganisme et Anarchie

Alors dans le fond, être vegan, c’est être aussi le punk qui sommeil en nous. celui qui a envie de dire “merde” à toutes ces saloperies qui font du fric sur notre santé.

D’un coté, les industriels nous rendent malade, de l’autre des labos pharmaceutiques qui nous gavent de médocs chimiques, les lobbies de la bidoche qui nous empoisonnent et massacrent par millions des animaux a qui ils ont volé toute liberté. La mécanique est bien huilée. Ca fait du fric sur la souffrance des autres.

vegan ces nouveaux punks 1

Les punks refusent l’exploitation des plus faibles, les vegans aussi. Aujourd’hui, être vegan, c’est refuser ce système.

Bon, je vais aller me faire cuir du tofu et me mettre le cd des Sex Pistols. God saves the meal! yeah!

vegan, ces nouveaux punks

Mon groupe de punk  Nasty Noise (je suis à la batterie)

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 14
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *