Une chose importante à faire quand on devient vegan: la diete mediatique

diète mediatique
Vous avez remarqué que le véganisme s’installait peu à peu dans les débats. C’est un sujet qui commence à faire peur à certains. C’est pourquoi on voit naitre beaucoup d’articles, reportages, émissions… qui ont pour but de détruire ce mode de vie. Le problème, c’est qu’ils ne s’adressent aux vegans, qui sont plus informés que la moyenne d’où leur choix de refuser l’exploitation animale. Ils sont adressés aux gens qui commencent à se poser la question. La solution? La diète médiatique.

Les médias sont-ils objectifs?

Pour introduire, je vais reprendre les propos du médecin nutritionniste expert en alimentation végétale, Dr Jérome Bernard-Pellet: “Il n’y a aucun article dans la littérature scientifique qui affirme que les végétaliens sont à risque de carences en protéines” “Il n’y a pas plus d’anémie par carence en fer chez les végétaliens que chez les omnivores” “Il y a une véritable volonté de nuire au soja avec les arguments les plus malhonnêtes”.

J’aime rappeler ces propos que vous pouvez lire dans l’ouvrage EAT2 de Gilles Lartigot, car je ne les ai jamais entendus dans aucune émission ou reportage à la TV ou à la radio. Pourquoi donc?

Il est aussi prouvé que les médias mainstreams sont dépourvus d’objectivité et les conflits d’intérêt sont aussi nombreux que les morpions d’une prostituée en fin de carrière.

Dernière preuve en date, ce fameux nutritionniste “numero 1” Jean Michel Cohen. On ne la pas trop entendu mais le Jean Miche, il a été suspendu par l’ordre des médecins pendant 2 ans “pour avoir contrevenu à l’obligation de s’abstenir de tout procédé publicitaire et à l’interdiction de pratiquer la médecine comme un commerce”.

Je trouve la décision bien maigre pour un gars qui affirme que le big mac est un super produit. Imaginez les ravages de ce genre de propos pour la santé! On encourage les jeunes à bouffer Mcdo et on s’alarme du taux d’obésité morbide, de diabète, de cancer !!!!!!!!!

Carences, dangers et…business

C’est l’argument que vous allez entendre le plus souvent, le véganisme va à l’encontre du développement économique, il tue les éleveurs, créer du chomage. STOP!

C’est qui qui impose des quotas? C’est qui qui achète le lait, la viande a des prix misérables pour les revendre dans des chaines low cost (et aussi low health)? C’est qui qui met la pression de la cadence dans les abattoirs jusqu’à rendre fou les employés? Les vegans?

Tout le monde est perdant dans l’affaire, du consommateur qui s’empoisonne, en passant par les animaux qui souffrent, des éleveurs et employés d’abattoirs au bord de la folie et du suicide (20 à 30% de suicides en plus chez les agriculteurs et éleveurs par rapport à la moyenne).

Je suis désolé de vous dire que non, ce ne sont pas les vegans, mais bien les multinationales dirigées par les mêmes personnes qui financent les grandes chaines de TV. C’est pour cela qu’il est préférable de rendre les vegans (1% de la population en France) responsables du déclin de l’économie plutôt que d’avouer la réalité.

Eteignez la TV, ou jetez la par la fenêtre

Il est donc important de ne pas écouter ceux qui flippent pour leur porte monnaie mais plutôt ceux qui connaissent bien le sujet. C’est pour cela que je vous invite à lire des ouvrages comme “EAT” et “EAT2” de Gilles Lartigot ou encore “No Steak” et “antispéciste” d’Aymeric Caron, “Faut-il manger les animaux?” de Jonathan Safran Foer, “Plaidoyer pour les animaux” de Matthieu Ricard… rien qu’avec ces livres, vous en saurez bien plus sur le végétarisme et le véganisme.

   

      

Il y a trop de conflits d’intérêt dans les grands médias pour que l’information soit bonne et objective, il y a toujours un truc à nous vendre derrière et vous aurez remarqué que ce sont toujours les mêmes qui sont invités sur les plateaux pour se faire le porte parole de lobby très puissant. 

diete mediatique

Il y aura toujours quelques cons

Je mets ma tête entre mes mains à chaque fois que je vois une association ou un groupe facebook s’afficher fièrement anti-vegan, procarnistes… bien que je les comprends. Je m’explique.

Certains recherchent la lumière mais n’ont aucun talent ou compétence pour “briller”, surement du à la fainéantise d’apprendre et de s’enrichir. Alors, comme tout les autres débiles, on fait des choses de débiles pour les plus débiles en ouvrant sa gueule haut et fort pour faire des vues sur youtube, et il y a un public pour ça. Ca me rappelle étrangement la télé-réalité où les plus idiots sont adulés pour leur capacité à faire tourner le compteur des audiences.

Des arguments aussi pauvres que leur éducation, “la viande c’est trop bon” “on est des prédateurs” “Il faut manger de la viande pour être fort”, on comprend pourquoi Sébastien Chabal et Cyril Hanouna sont dingues de bidoche et que Albert Einstein, Voltaire, Rousseau, Socrate, Pythagore, Gandhi…étaient végétariens.

Solution: la diète médiatique

Les meilleures informations sont dans les livres, pas à la TV ou dans les réseaux sociaux (ou alors il faut bien trier).

Pour éviter d’avoir à se casser la tête avec ça. Je vous recommande de faire une diète médiatique.

Ca consiste à ne pas suivre les actualités durant plusieurs jours (c’est pas mal) ou plusieurs semaines (c’est mieux) ou plusieurs mois (c’est très bien) ou définitivement (parfait). Ca va vous éviter de la confusion inutile surtout quand on cherche des réponses à nos questions.

Si tu as aimé l’article, je t’invite à finir ta purée et de le partager, a bientôt

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 11
    Partages

1 commentaire sur “Une chose importante à faire quand on devient vegan: la diete mediatique”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *